Skip to main content

Posts

Showing posts from December, 2012

WHAT HAS SOCIETY COME TO WHEN RELIGIOUS VIEWS ARE PRESENTED POSITIVELY ON PUBLIC TELEVISION?

My colleague Benoît Côté has already addressed, in a noteworthy manner, the article published by a certain Mr. Brisson in the Huffington Post. I published his response to Mr. Brisson on my blog, as a guest blogger, here. If you understand french, I would highly recommend reading his article. I also wish to say something about the documentary and Mr. Brisson's response to the documentary. I will, however, be coming at it from a slightly different angle, so though I agree profoundly with Benoît Côté, our responses do not seem to overlap in any significant way.Due to the importance of the subject that I will be discussing, this will be one of the few blog posts that will be published in both French and English (French edition will be published later). 
Recently RDI showed a documentary entitled Les Soldats de Jésus (The Soldiers of Jesus),[1] which sets out to explore the protestant evangelical movement that is gaining a certain importance in Quebec. The documentary sets out with the …

Publication par un Invité: Réponse au documentaire « Les soldats de Jésus » et à la réaction de Pierre-Luc Brisson dans le Huffington Post par Benoît Côté

Suite à la diffusion du documentaire Les Soldats de Jésus à l'émission Les Grands Reportages de RDI le lundi 10 décembre 2012, M. Pierre-Luc Brisson a publié une réplique virulente dans le Huffington Post au portrait que ce documentaire fait des évangéliques québécois. Il m'a paru bon d'y répondre afin de combattre les préjugés et les caricatures qui ont été véhiculés encore et encore sur la foi évangélique au Québec et ailleurs.
Le documentaire peut être vu ici :
http://www.tou.tv/les-soldats-de-jesus

L'article de M. Brisson peut être lu ici :
http://quebec.huffingtonpost.ca/pierre-luc-brisson/evangelistes-quebec_b_2278108.html

Et voici ma réponse :


M. Brisson, Je sens malheureusement à travers les propos de votre article, l’irrésistible envie de voir à tout prix le mouvement évangélique, québécois ou autre, associé avec tout ce qui y est souvent associé et que vous n’appréciez pas. C’est dommage, car cela vous a empêché de saisir ce que le documentaire d’hier voulait accomp…

Être et son Opposée selon Heidegger

Heidegger commence, dans le 4ieme partie de l’Introduction à la Métaphysique (tout les numéros de pages font référence à l'édition suivant: Martin Heidegger, Introduction à la Métaphysique, trad. Gilbert Kahn (Paris: Gallimard, 1967).), d’explorer être en le comparant avec le devenir, l’apparence, le penser, et le devoir. Le chapitre est intituler la limitation de l’être, mais un titre plus à propos serait la délimitation de l’être. On à parler, dans la section précédente, de l’importance de connaître l’essence de l’être, et dans cette section Heidegger nous amène sur la recherche de l’essence de l’être. La Quatrième section est divisé en 4 parties (si on ne tiens pas compte d’une courte introduction, et une courte conclusion) correspondant aux 4 aspects qui délimite l’être par une opposition à l’être, et une union avec l’être. On dirait que Heidegger nous amène sur un voyage de dé-couverture de l’essence de l’être. On ne nous donne pas 4 points, dont nous allons les regarder en o…

THE MORAL QUEST BY STANLEY J. GRENZ: A BOOK REVIEW

The Moral Quest: Foundations of Christian Ethics. Stanley J. Grenz. InterVarsity Press, 1997.379 pp.$30.00. ISBN0-8308-1549-X.
This book is, according to Stanley Grenz himself, the result of fifteen years of teaching ethics.[1] Just a quick glance through the exhaustive endnotes (some 48 pages), and the bibliography (some 17 pages long) demonstrates that Grenz has put a colossal amount of research into this book. It comes with an index for scripture usage, and for the main ideas and authors that we meet as we read through the book. The purpose of the book is to outline, in contrast with the varying philosophical and theological moral systems that have been advanced throughout the years, what the author calls a biblical ethics. In the preface he summarizes his conclusion: “My basic conclusion is that the Christian ethic is the outworking in life of the theological vision disclosed in and through the narrative given to us in Scripture.”[2] Grenz recognizes that in order to write a book …